top of page

Paralysie faciale congénitale

Parfois, les gens naissent avec une faiblesse d'un ou des deux côtés du visage. La faiblesse peut impliquer toutes les divisions du visage, ou seulement la partie supérieure, centrale ou inférieure du visage. La paralysie faciale bilatérale congénitale est généralement appelée syndrome de Mobius .  La faiblesse faciale à la naissance peut être liée à une mutation génétique, ou dans le cadre d'un syndrome, ou elle peut être liée à un traumatisme in utero ou à la naissance. La seule façon de faire la distinction entre un problème ou un syndrome génétique et un traumatisme est d'observer les signes de rétablissement.  Habituellement, un traumatisme à la naissance et des problèmes de positionnement in utero entraîneront un certain degré de récupération, même si la récupération peut ne pas être parfaite.  À l'ère moderne, les traumatismes à la naissance et les insultes in utero sont beaucoup moins probables que de simples mutations ou syndromes génétiques, et ils ne sont pas hautement suspectés lorsque les patients naissent avec une faiblesse faciale. Chaque condition de paralysie faciale congénitale est gérée un peu différemment. Très souvent, les patients se débrouillent bien du point de vue du développement et ne nécessitent aucune intervention du tout jusqu'à ce qu'ils deviennent d'âge scolaire et qu'ils s'intéressent à essayer d'atteindre un meilleur équilibre facial ou d'avoir un sourire plus significatif.  Fait intéressant, les enfants qui ne sont pas capables de bien fermer les yeux, même dès la naissance, sont capables de s'adapter beaucoup plus facilement que les adultes qui perdent la fonction faciale.  Il existe de nombreuses options pour les enfants atteints de paralysie faciale congénitale, allant de simples injections pour affaiblir le côté sain et hyperactif du visage, jusqu'à la chirurgie pour restaurer un sourire dynamique. La physiothérapie joue également un rôle important dans l'optimisation de la fonction des enfants, et vers l'âge de quatre ans, les enfants sont capables d'être pleinement coopératifs avec ce type d'exercice. La plupart des centres conviendraient que les enfants de moins de cinq ou six ans ne sont pas aussi bons candidats que les patients de plus de cet âge, pour une réanimation faciale formelle, car à mesure que les enfants grandissent, leurs vaisseaux deviennent plus gros et la probabilité de transferts musculaires réussis augmente.  Pour cette raison, le plus tôt que nous effectuons généralement des chirurgies de réanimation faciale est de 5 à 6 ans.  

            Les syndromes qui sont généralement associés à une faiblesse faciale comprennent le syndrome de Goldenhar/microsomie hémifaciale, l'association CHARGE et le syndrome VACTREL.

26702.jpg

Congenital Unilateral Lower Lip Palsy (CULLP) is a term used to describe when patients have an asymmetric smile, but the corners of their mouth go up nicely and the remainder of their face works normally, but during smiling they are unable to show the bottom teeth on a single side. When kids are born with this, their smile looks quite asymmetric. Luckily, it is relatively straightforward to treat, with a simple weakening technique to the opposite side, which restores balance, and dramatically improves the appearance of the smile. Usually when kids are old enough, we perform a tiny injection in the office to be certain that they like the effect, and then we can go ahead and actually remove the over-active muscle in the opposite lower lip, to restore balance. There are also emerging techniques to restore movement to the opposite lower lip, and we are very likely to see some of these techniques perfected in the next decade.

Treatments

  • Pharmacologic weakening of the healthy side (Botox)

  • Permanent office based weakening of the healthy side (DLI Excision)

  • Dynamic lower lip reanimation with Cross Face Nerve Graft and muscle transfer

Bilateral facial paralysis can be caused by a number of conditions. The most common of these are the congenital condition, Moebius syndrome, or Lyme disease.  Another frequent cause of bilateral facial paralysis is Guillain-Barré syndrome, which is an ascending polyneuropathy, with an auto-immune component.   There is a variant of GBS that only involves the face, which is called Miller Fisher syndrome, and is treated the same way as GBS. Often GBS and Miller Fisher syndrome are triggered by some kind of viral infection. 

            Other causes of bilateral facial paralysis include bilateral skull fractures involving both temporal bones, certain kinds of brain infections like meningitis, certain cancers like lymphoma that get into the spinal fluid, causing bilateral weakness.  Sarcoidosis, a granulomatous disease, can also cause bilateral facial paralysis, as can certain kinds of leukemia, infectious mononucleosis (mono), and acute HIV infection.

            Treatment for bilateral facial paralysis is completely dependent upon what has caused it. Certain conditions, like temporal bone fractures, might require surgery, where others require medical therapy specifically to control the disease which is causing the nerve problem. Extremely personalized diagnosis and management is essential when patients develop bilateral facial weakness.

bottom of page